Allergies

C’est quoi le rhume des foins ?

La rhinite allergique saisonnière est appelée également pollinose, « rhinoconjonctivite allergique aux pollens », ou plus communément « rhume des foins » ! 30% de la population adulte est atteinte du rhume des foins en France.

C’est quand le rhume des foins ?

La grande saison des pollens correspond à la pollinisation des graminées, les personnes allergiques aux pollens de graminées sont le plus gênées les mois de mai, juin et juillet. Durant cette période, emportez toujours avec vous des mouchoirs, une bouteille d’eau et soyez vigilant.

Pollens allergisants

Tous les pollens ne sont pas allergisants. Pour provoquer des symptômes d’allergie, il est indispensable que les grains des pollens arrivent sur les muqueuses respiratoires de l´homme. Les pollens les plus allergisants sont ainsi les pollens fins, dispersés par le vent, qui ne se voient pas et sont émis par des plantes.

Pollen & soleil

Un bel ensoleillement entraîne un déclenchement précoce de la pollinisation. S'il fait beau et sec, limitez autant que possible les promenades dans les champs et les parcs arborés. Et pour limiter les conjonctivites allergiques, pensez aux lunettes de soleil !

Pollen & promenade

Un vent modéré maintient les grains en suspension dans l'air et favorise leur concentration. Vous avez passé du temps à la campagne, dans un parc ou dans un jardin ? Nous vous conseillons d'enlever et laver soigneusement vos vêtements !

Le pollen à la maison

Chez vous, aérez les pièces tôt le matin ou tard le soir, et fermez les fenêtres en milieu de matinée ou en début d'après-midi. Pour éviter que les allergènes se déposent sur l’oreiller, il est judicieux d'effectuer un shampoing avant de vous coucher.

Arbres allergisants

L’arbre le plus allergisant est le bouleau. Cyprès, chêne et frêne ont également un fort potentiel allergisant, contrairement au pin ou à l’orme, beaucoup moins fort.

Symptômes

Les 3 symptômes les plus fréquents du rhume des foins sont l’écoulement nasal, les éternuements et les démangeaisons aux yeux. Si vous rencontrez ces symptômes, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

Réactions allergiques alimentaires

Les personnes allergiques aux pollens, surtout aux pollens de bouleau, peuvent développer des réactions allergiques (démangeaisons dans la bouche) à certains fruits ou légumes comme les pommes, carottes, tomates, kiwis, céleris, pêches, noisettes.

Chasser la fatigue

Durant la saison du rhume des foins, ménagez-vous ! Rallongez vos nuits, 7 à 8 heures de sommeil sont recommandées, faites une cure de vitamine C et autorisez-vous quelques moments au calme, devant un film et avec un tisane, pour reprendre des forces !

Se protéger contre les irritations

Si le rhume est là, pour votre confort, utilisez des mouchoirs doux comme Kleenex® Balsam pour éviter les irritations du nez.

Allergies et hérédité

Le rhume des foins et la prédisposition à l’allergie sont héréditaires. Ainsi, les antécédents familiaux d’allergies, eczéma ou asthme augmentent le risque d’apparition du rhume des foins.

Allergies et asthme

40% des rhinites allergiques non traitées peuvent se transformer en asthme, il est donc indispensable de rechercher systématiquement un asthme chez les personnes présentant une rhinite allergique.

Réflexes à adopter au quotidien

Mouchez-vous régulièrement, en douceur, pour permettre aux pollens de s’évacuer de votre système respiratoire. Evitez de tondre le gazon vous-même, lavez-vous les mains et le visage régulièrement et pensez à rouler en voiture fenêtres fermées.

Alcool et cigarettes

Evitez la cigarette et tentez de réduire votre consommation d’alcool pendant la saison du rhume des foins. La fumée de cigarette irrite les voies respiratoires et l’alcool rend plus sensible au pollen, en plus de déshydrater et de rendre les symptômes plus gênants.

Paramètres des Cookies